Point d’arrêt sur un sentier parcourant la montagne, le projet nous apparait d’abord comme un mystère inaccessible derrière les arbres. Ce premier contact privilégier dévoile au visiteur un volume projeté en dépression des pavillons principaux. Point d’intérêt du projet, ce volume abrite en son centre l’atelier de création et offre un espace de détente et d’observation sur sa terrasse en toiture. Devant le visiteur, une ouverture se dévoile sur une façade plutôt dénudée. Un décroché créer par la juxtaposition des volumes principaux invite à pénétrer au centre du projet pour y découvrir une entrée couverte. Le parcours proposé offre une promenade à travers les fonctions communes jusqu’aux zones de repos pour favoriser l’interaction entre les résidents. Des dispositifs de parcours comme une passerelle, des parois filtrante, des zones ouvertes sur deux niveaux ainsi que le cadrage de vues spectaculaires contribuent à offrir un parcours ludique et divertissant.


En collaboration avec Liza St-Germain

L'HÉBERTISME

AUT16  REFUGE D'ARTISTES